ESCALADE SOUS LE SOLEIL DE MINUIT




 

Lofoten, le 7 août, avec son habituel temps pourri !

Hier, nous avons "volé" le sommet du Stetinden, véritable Cervin norvégien, dans le froid et la pluie, des conditions vraiment défavorables pour l’escalade. Il s’agit d’une voie techniquement facile mais qui apporte beaucoup de satisfaction. Au sommet, le ciel s’est finalement éclairci pour nous laisser admirer à nos pieds le spectacle fascinant d’une myriade d’iles et de fjords.

Nous étions fous de joie, au sommet du monde.

Nous nous trouvions sous le Pilier de Presten, l’une des parois les plus belles de la zone appelée Svolvaer. Maurizio et moi, emmitouflés dans nos doudounes, cherchions à identifier la voie que nous souhaitions grimper. La météo était toujours aussi mauvaise, et le crachin et le vent froid nous ont poussé à nous retrancher dans un bar.

Finalement, nous avons décidé de nous lancer. Le plan était de faire les trois ou quatre premières cordées, voir comment les choses se passaient, puis redescendre… Finalement, au fur et à mesure que nous escaladions, le ciel semblait s’éclaircir et une incroyable lumière nous illuminait de temps à autres. Le paysage était fabuleux. Il était alors 20h30 et le soleil semblait ne pas vouloir disparaître de l’horizon. Les fantastiques réflections argentées sur l’eau étaient littéralement éblouissantes.

Nous avons atteint le sommet à 21h. Le ciel s’est encore éclairci au niveau de l’horizon et un magnifique soleil s’est mis à briller. Baignés par une couleur verte, si difficile à capturer par nos appareils photos, nous avons entamé notre descente…

Un rêve éveillé ! Cette scène à elle seule était suffisante pour justifier un tel voyage.