Marco Confortola offre à Karpos son premier 8 000m
et réussit un 11. Regarde le film:



Marco a rejoint la famille Karpos il y a un peu plus de deux ans et notre lien est rapidement devenu très fort. En effet, nous partageons beaucoup de choses: une énergie folle, la recherche de soi et de ses limites, l'envie de progresser. C'est tout cela qui nous a uni et rapproché. Juste après sa première année, en 2019, Marco Confortola a offert à Karpos le premier huit mille de sa jeune histoire, et nous essayons désormais d'aider Marco à réaliser son rêve : gravir 14 huit mille. Un grand défi pour lui comme pour nous.

 

Plongeons nous désormais au coeur de cette histoire, empreinte de rêves, de satisfaction et d'un engagement exceptionnel.

 

"Peu de temps après avoir atteint le camp de base et avoir tout organisé, la phase que tous les alpinistes redoutent: l'acclimatation! Monter et descendre. Il faut monter en altitude, puis redescendre. Puis monter à nouveau. Pour être prêt à grimper là où l'air est rare, il faut passer par des stades de souffrance puis de résistance, et des nuits entières à lutter contre le froid, la faim et la partie de vous qui veut redescendre au camp de base où il y a plus d'oxygène et où tout semble plus facile. Et c'est vrai: respirer au camp de base est bien plus aisé."

 

 

"Hourra! Un repas chaud nous attend au camp! On y retrouve des amis et sa petite tente. La tente du camp de base est comme une vraie petite maison où une simple photo de vos proches et le doudou de votre enfant vous transporte loin dans le temps et l'espace. Quand on dort, on rêve du monde confortable que l'on a laissé pour se retrouver à nouveau ici, au pied d'une haute montagne, que l'on va tenter d'escalader."

 

 

"Le froid est mordant, mais la lutte avec la montagne continue. Pas à pas, heure après heure, jour après jour, jusqu'au moment où, après tant de souffrances en altitude pour s'acclimater, on est prêt à tenter d'atteindre le sommet."

 

"On grimpe, on persévère, on n'abandonne pas parce qu'en fin de compte, on est nés pour se battre. PAS DE VICTOIRE SANS DOULEUR (''NO PAIN, NO GAIN'') : une devise qui devient un mantra. Ne pas s'arrêter ! Continuer!"

 

Vision Fr
Mission Fr

 

"On y est! On l'a fait! 8 030 mètres sans oxygène, au sommet de mon 11e huit mille, heureux et honoré d'être le premier grimpeur à monter un huit mille pour une compagnie qui m'a accueilli dans sa famille… merci KARPOS!"