Principessa: la cascade suspendue

par Massimo Faletti

 

Principessa est une chute d'eau unique car souvent elle n’atteint pas le sol. Elle est située sur la partie la plus basse de la voie entre le Passo del Groste et le Rifugio Tuckett, près du sentier qui mène à l'accotement ouest du Castello di Vallesinella, sur les Dolomites de Brenta.
Fabio Stedile et Renzo Springhetti sont les premiers à avoir fait l'ascension. Des voies ont ensuite été établies par plusieurs équipes, souvent composées de guides alpins tels que Mabboni, Faletti, Prestini, Parolari et Tondini, qui ont réussi à trouver les tracés les plus logiques avec des systèmes traditionnels, friends, écrous et pitons classiques d'escalade.
Le secteur surplombant est par contre presque impossible à assurer d'une manière traditionnelle, et le côté droit, où une escalade traditionnelle peut être envisagée grâce à des tracés logiques, est dangereux car sujet aux avalanches. Ainsi, il y a environ dix ans, des ancrages ont été placés là aussi, ce qui a permis à Massimo Faletti et Mirco Corn d'escalader cette structure effrayante, caractérisée par de longues «franges» de glace suspendue dans les airs, uniquement accessibles en escaladant le rocher en surplomb en-dessous.
Un peu plus tard, étant donné le manque de glace de ces dernières années, Massimo Faletti et Andrea Speziali, assurés par Giuseppe Michelon et Francesco Nardelli, aussi soutenus par le Rifugio Graffer, ont ajouté 8 points d'ancrage supplémentaires depuis le bas. Massimo Faletti a quant à lui rajouté 4 points d'ancrage alors qu'il grimpait en solo auto-assuré.

Les longueurs vont de M5 à M10. Certains ajustements seront apportés à l'itinéraire à la fin de l'année.

Aujourd'hui, nous espérons que des grimpeurs viendront escalader ces voies à nouveau, tant qu'ils respectent cet endroit unique et fragile, en ne laissant rien derrière eux, même pas une pelure de fruit.
Amusez-vous bien et rappelez-vous que vous êtes dans un parc naturel.

 

Amusez-vous bien et rappelez-vous que vous êtes dans un parc naturel.
 

  
Massimo Faletti