Voie: Tissi, Torre Venezia

par Manrico Dell’Agnola

 

Escalade traditionnelle authentique sur l’une des plus belles Tours de la Civetta

Nous sommes fin septembre, le vent souffle aujourd’hui mais le temps est magnifique. L’atmosphère est fraîche et très pure. La Casette Favretti disparaît au fur et à mesure que nous grimpons la magnifique Tour Venezia. L’escalade sur ce type de roche solide n’implique pas une grande protection. La lecture des possibilités d’ascension de cette paroi semble logique : une succession de dièdres et de dalles sur un vaste pan rocheux se présentent à nous. Cette voie de difficulté moyenne est splendide, et son décor est digne d’une carte postale. Alors que je me tiens en opposition dans la dernière cheminée, j’aperçois entre mes jambes les arbres en bas situés le long des pâturages qui entourent la cabane. Les arbres ont commencé à changer de couleur. Voilà l’automne qui arrive.

Face sud

Voie Attilio Tissi - Giovanni Andrich - Attilio Bortoli 8/20/1933

Remarques générales

Parmi les itinéraires de difficulté moyenne, celui-ci est l’un des plus spectaculaires car il est en plein sur la face et la roche est excellente. La grande traversée située à peu près au milieu de la voie est connue et gazeuse, tandis que le démarrage de la voie est un peu ambigu. Cependant, plusieurs options débouchent toutes au pied du système de dièdres qui amène de façon logique et intuitive au grand pin mugo marquant le début de la grande traversée. La voie est bien pitonnée, et le type de roche permet de rajouter des coinceurs et des friends si besoin.

Face sud

Voie Attilio Tissi - Giovanni Andrich - Attilio Bortoli 8/20/1933

 

Remarques générales

Parmi les itinéraires de difficulté moyenne, celui-ci est l’un des plus spectaculaires car il est en plein sur la face et la roche est excellente. La grande traversée située à peu près au milieu de la voie est connue et gazeuse, tandis que le démarrage de la voie est un peu ambigu. Cependant, plusieurs options débouchent toutes au pied du système de dièdres qui amène de façon logique et intuitive au grand pin mugo marquant le début de la grande traversée. La voie est bien pitonnée, et le type de roche permet de rajouter des coinceurs et des friends si besoin.

Cette voie a vu passer de nombreux grimpeurs en solitaire, et le tout premier fut Armando Aste le 30/10/1954.

Cette voie a été refaite de nombreuses fois, même en hiver, en raison de son accès facile et de son exposition favorable. La première tentative a été réalisée par une équipe d’escaladeurs chevronnée de Belluno, composée de Roberto Sorgato et de Giorgio Ronchi le 16/2/1961 (et qui l’ont grimpée à nouveau d’autres hivers).

Cotation : IV+ et V, quelques sections en V+

Durée : 3 à 7 heures.

Distance gravie : 500 m

Equipement : habituel

 

Download the route description