L’HISTORIE



 

On aimait se réunir chez l’un d’entre nous ou juste dans un bar pour parler de nos rêves et de nos idées. On fantasmait sur les voyages, les milliers de parois encore vierges que la terre continue à nous offrir généreusement ; les déserts de neige, de sable ou de pierres ; les nouvelles voies, traversées, les redites… et après quelques bières on parlait aussi vêtements techniques, vestes, pantalons ou polaires. On prenait conscience de cet univers et on pensait, on était même certains (peut-être par prétention) que l’on serait capable de se développer. Mais souvent, les contours de ce futur dont nous rêvions et qui n’était encore qu’au stade de projet, ont été obscurci par les premiers grands obstacles et le fait que l’on ne regardait pas toujours à long terme. C’est ainsi que les premières “”expériences””, parfois réussies, parfois moins, virent le jour. Des expériences en termes de produits, communication et marketing. Les premiers catalogues me font un peu sourire quand je les feuillette aujourd’hui, mais ces collections éparses étaient le reflet de toute notre passion et de notre engagement. Nous nous développions petit à petit. Les gens aimaient la marque, mais les multiples défis qui se présentaient à nous ne rendaient pas les choses faciles. Puis de nouveaux compagnons de voyage nous ont rejoint, avec leur expérience et leurs spécificités, ce qui nous a permis d’arriver là où nous en sommes. Dix ans ont passé depuis que nous avons démarré cette aventure. Franchir ce premier cap nous semblait irréalisable à l’époque. Nous avions du mal à penser que nous serions capables de concurrencer des légendes de l’industrie. Il était difficile d’imaginer que nous pourrions nous tailler une place dans le secteur de l’outdoor depuis notre petite ville au pied des Dolomites, ou de convaincre les clients que Karpos pourrait devenir l’équivalent de géants américains ou allemands.

C’est pour tout cela que nous avons souhaité ici vous parler des premières 87.672 heures de Karpos. Et nous avons voulu le faire en toute sincérité sans trop en faire, à l’image de notre terre et de notre nature aussi hostile et impénétrable, toujours riche en émotions et parfois si difficile à appréhender. Nous aimerions voyager à travers quelques images, au fil de ces années pour décrire qui nous étions et qui nous sommes maintenant. Pendant ces dix années, chacun, à sa propre manière, a nourri ce rêve et aidé à ce qu’il se matérialise peu à peu et devienne réalité. Nous sommes donc sur cette corniche, en train d’organiser notre matériel, les cordes pendues dans le vide. Nous avons déjà grimpé une bonne section d’une paroi difficile. Nous nous sommes parfois arrêtés, en pensant qu’il faudrait peut-être revenir sur nos pas et redescendre, mais en trouvant prudemment notre équilibre nous avons réussi à avancer petit à petit, toujours accompagnés par la peur, mais déterminés. Un océan de roche s’étend finalement encore au-dessus de nous, qui offre avec lui stimulation, admiration, haine et passion. Quelle impression lorsque l’on regarde la paroi d’en-dessous ! Mais si on regarde tout ce que l’on a grimpé, en la regardant du haut ; deux points de vue différents s’offrent

à nous, deux sentiments contrastés. La paroi et l’escalade sont ainsi une métaphore de la vie et de chacun de nos objectifs. Dix ans. Nous avons atteint cette corniche sur laquelle nous nous arrêtons un instant pour regarder ce que nous avons accompli, réfléchir et nous réorganiser, mais pas pour nous reposer. Le dièdre surplombe au-dessus de nous, mais peut-être qu’une fois grimpée, la paroi sera un peu plus facile. Est-ce vraiment la facilité que nous recherchons ? Non, car c’est justement la facilité qui nous ennuie. Nous nous attaquons désormais à une nouvelle voie, excités à l’idée de continuer à grimper, heureux de savoir que nous avons accompli une section compliquée. Notre chemin est toujours long et semé d’embuches mais grâce à notre passion et ce professionnalisme qui nous ont toujours distingués,nous continuerons à avancer jusqu’au sommet.

L’équipe Karpos